Comme chaque année, l'arrivée du printemps s'accompagne d'une vaste dissémination de pollens dans les airs. Pour une proportion croissante de Français, la conséquence est immédiate : le nez coule, les yeux piquent, et une gêne respiratoire peut parfois se faire sentir. Ces symptômes sont caractéristiques d’une pollinose : l’allergie saisonnière aux pollens.

Allergies saisonnières : de l'éternuement à l'asthme

L’allergie se déclenche lorsque les grains de pollen entrent en contact avec l'organisme, provoquant une réaction du système immunitaire. Les symptômes les plus courants sont désagréables mais bénins. Le plus fréquent : l'inflammation des muqueuses des fosses nasales appelée rhinite allergique et plus connue sous le nom de rhume des foins. Elle provoque crises d'éternuements, nez qui coule ou qui se bouche, démangeaisons des narines.

L'allergie saisonnière peut également déclencher une conjonctivite : les yeux rougissent, larmoient, peuvent démanger, et la personne touchée a parfois du mal à supporter la lumière. Dans des cas plus rares, le contact avec des pollens provoque des toux ainsi que des crises d'asthme (gêne respiratoire, sifflements pulmonaires, essoufflement).

Limitez le contact avec les pollens chez vous ou à l’extérieur

Il est préférable de choisir les périodes de la journée où les pollens sont moins présents dans l'air pour sortir : en début de matinée ou par temps humide (pluie, brouillard...). Pensez également à ne pas vous approcher de certaines espèces d’arbres ayant un fort potentiel allergisant (cyprès, bouleaux...).

Chez vous, il est conseillé d'aérer vos pièces tôt le matin et ne pas ouvrir les fenêtres le reste de la journée. Il est aussi recommandé de se laver les mains plusieurs fois par jour, de se doucher régulièrement en pensant à bien se rincer les cheveux pour déloger les pollens. Autres bons réflexes pour limiter leur intrusion : porter des lunettes et changer régulièrement de vêtements.

Vous pouvez vous renseigner sur la présence des pollens dans l'atmosphère, en consultant le site du Réseau national de surveillance aérobiologique qui publie des bilans réguliers.

Il est recommandé de consulter pour diagnostiquer précisément une allergie saisonnière et établir un traitement adapté. Les médecins du service Bonjour Docteur sont à votre disposition pour tout conseil médical.